Hologramme hélice : principe, avantages, usages

À la différence des autres dispositifs holographiques, l’hologramme hélice appelle exclusivement un usage totem en lieu public. Très pratique pour être vu de loin et attirer l’œil des passants.

Son principe est simple

Les pales de l’hélice sont équipées de diodes leds. En tournant, l’hélice s’efface des yeux du spectateur, comme le ferait un ventilateur, tandis que les diodes s’allument et affichent la vidéo. Résultat : l’œil voit l’image mais ne voit pas l’hélice.

principe de l'hologramme hélice

Le principe repose donc sur deux paramètre :

 

  • D’une part, la forte luminosité de la projection, qui permet de compenser le flou de mouvement.
  • D’autre part, la synchronisation des diodes, qui permet au dispositif de stabiliser une image dans un mouvement continu et excessivement rapide.

L’illusion obtenue est celle d’une animation qui se joue sans qu’aucun support ne soit là pour la porter. Et même si la rotation des pales se devine dans un effet de clignotement, le résultat est insolite pour qui ne connaîtrait pas l’astuce : l’image semble flotter au milieu du vide.

On reconnaît plusieurs avantages à l’hélice holographique

D’abord, sa forte luminosité lui assure une diffusion optimale même dans les endroits éclairés. Évidemment, la pénombre est toujours idéale pour faire ressortir une diffusion, mais avec l’hélice la lumière ambiante n’est pas un problème. Pour preuve, elle est beaucoup utilisée dans les lieux publics très éclairés, comme dans les centres commerciaux, en devanture des magasins.

Ensuite, le dispositif tire avantage de sa taille. Car quelle que soit cette taille justement – qui varie selon les gammes – l’hélice est facilement transportable. Son faible encombrement, et la rapidité de sa mise en œuvre expliquent tous deux pourquoi elle est privilégiée en salon professionnel.

principe de l'hélice holographique

En ce qui concerne le contenu

Il s’agira d’afficher des choses simples : logos, personnage, ou objets, peu importe. Le contenu ne doit pas avoir d’autres ambitions que d’attirer les regards. On ne délivre pas d’informations importantes à travers l’hélice. On ne construit pas de contenu sur la longueur. Si on souhaite présenter amplement un produit et mettre en scène des arguments, on choisira autre chose que l’hélice. La résolution ne le permet pas.

Pour autant, cette restriction n’est pas problématique, et il y a déjà de belles possibilités avec ce dispositif. Animer des logos, faire tourner un produit et le faire vivre à travers divers effets, jouer des animations courtes, habiller une devanture de magasin, animer un personnage, etc. Une approche purement visuelle et gadget mais qui fait largement l’affaire.

Notons d’ailleurs quelques fonctionnalités pratiques. On peut jouer plusieurs vidéos dans l’hélice, et zapper librement entre elles. On peut également les lire sans connexion directe car l’hologramme fonctionne en wifi.

Quant à la vidéo holographique, il s’agira pour nous – les créateurs de contenu – de faire jouer le sujet sur un fond noir. La règle est la même pour tous les hologrammes : le noir est invisible à la projection, si bien que seul le sujet apparait à l’œil du spectateur.

Quel usage en faire ?

Bien sûr, il n’y a pas trente-six façons d’utiliser un hologramme. L’objet se suffit à lui-même. Mais on pourra mettre en place quelques astuces pour en tirer divers avantages.

D’abord, placer l’hélice en hauteur. Deux raisons à cela : d’une part protéger le dispositif des passants (et protéger les passants du dispositif). Mais surtout agrandir le champ d’attraction de l’hologramme et attraper un maximum de regards. L’hélice est un des rares dispositifs holographiques à pouvoir être facilement fixable en hauteur, il serait dommage de ne pas en profiter. Ajoutons d’ailleurs que vous pouvez toujours installer une bulle de protection autour de l’hélice.

un hologramme hélice protégé

Ensuite, que le dispositif soit à hauteur d’yeux ou un peu plus haut, il est intéressant de laisser de la profondeur derrière lui pour profiter de sa transparence et permettre à l’œil de se perdre à travers lui. C’est là, la meilleure manière d’appuyer l’illusion et de mettre en avant l’effet magique du système. Placé devant un mur, l’hologramme perd un peu de pouvoir.

Sauf bien sûr, si on souhaite époustoufler la foule en offrant une fresque holographique. Et pour cela, on choisira de fixer les hélices à un mur pour proposer une configuration de taille. Monter un mur d’hélice, toutes synchronisées entre elles, qui va décupler l’effet et offrir plus de largeur pour créer tout simplement un hologramme géant. Le dispositif est impressionnant, le rendu l’est tout autant.