« Polaris », une production rafraichissante !

3D Emotion est fière de vous présenter « Polaris » spectacle planétarium relief.
Polaris est un film d’animation pédagogique « fulldome », de 28 minutes, produit par le planétarium de Saint-Etienne. mis en image par 3D Emotion
Destiné à un jeune public de 6 ans à 13 ans, le film traite de la démarche scientifique en s’appuyant sur l’astronomie : émettre des hypothèses, observer, expérimenter et en faire des déductions.

Le pitch du film :

« James, manchot voyageur du pôle Sud, et Vladimir, un ours rigolo du pôle Nord, se rencontrent sur la banquise arctique.

Apprentis astronomes, ils se demandent pourquoi la nuit est si longue aux deux pôles de la Terre.

Une aventure scientifique va les mener de la construction d’un observatoire à celle d’un vaisseau spatial de fortune.

Au cours d’un voyage autour de la Terre puis vers Mars et Saturne, ils répondront à leurs interrogations et découvriront que les planètes ont des points communs, mais aussi des différences ! »

Affiche du film

La phase préparatoire de production

Dans cette aventure, 3D Emotion a réalisé les images du film, sur la base du scénario co-écrit par Jean-Marc Bouzigues (scénariste) et Eric Frappa (directeur scientifique et pédagogique du planétarium de Saint-Etienne) et dirigé par Eric Frappa. Notre intervention a commencé dès les premiers croquis des personnages.

Model Sheet de Vladimir

Pour les paysages et les lumières particulières du pôle Nord, nous avons élaboré un « Color Script », qui nous a servi de référence par la suite, lors de la mise en place des ambiances lumineuses.

Recherche d’ambiance

La mise en scène

Cette production est fortement immersive. Elle est « fulldome », donc destinée à être diffusée sur une voûte à 360°. L’immersion est renforcée par une projection en relief, via la technique de la stéréoscopie passive (technologie Infitec pour être plus précis).

Comme toute production immersive, la mise en scène a reçu une attention toute particulière. Les auteurs ont pris en compte cette particularité dès l’écriture du scénario, ce qui nous a aidés à mettre en scène des séquences profitant pleinement de l’effet d’immersion.

Pour la descente en luge-frigo dans les méandres des crevasses glaciaires, sensations garanties.

Nous avons également expérimenté l’intégration de l’Oculus Rift dans notre pipeline de production. L’Oculus Rift est un casque de réalité virtuelle, qui permet à l’utilisateur une immersion complète dans un univers 3D.

Nous l’avons justement utilisé pour tester la mise en scène, le cadrage 360° et le réglage du relief.

Recherche d’ambiance

Les résultats sont très convaincants, proches de la perception dans la salle de projection.

L’animation

Pour l’animation corporelle des personnages, nous avons exploité le système XSens (système de capture de mouvement basé sur des capteurs inertiels). Bastien, de l’équipe 3D Emotion, a incarné tour à tour, James le manchot et Vladimir, l’ours polaire.

Ensuite, nous avons effectué un travail minutieux de « retargeting ». Les animations étant capturées d’après les proportions morphologiques de l’acteur, le « retargeting » consiste à les adapter aux proportions des personnages à qui elles sont destinées. Dans notre cas, un manchot court sur pattes et un ours bedonnant.

Pour aider Bastien dans son jeu, nous avons un peu « perfectionné » la tenue…

Le hamac ? Pour jouer les scènes en apesenteur, bien sûr !

Pour l’animation des expressions faciales et la synchronisation labiale, nous avons travaillé en animation traditionnelle, par images-clés.

Rigging facial pour les expressions du visage et la synchronisation labiale

La bande-son

La création musicale, l’enregistrement des voix et le sound-design ont été réalisés par le studio lyonnais AudioPigment Damien Laquet et Léo Morfun ont respectivement prêté leurs voix à James et à Vladimir. L’ensemble de la réalisation sonore a été spatialisée et diffusée en 5.1, pour renforcer l’effet immersif.

Studio audio pigment

La génération des images finales

Le calcul des images finales, dans notre jargon le « rendu », est toujours sujet à une phase d’équilibrage.

Il faut trouver un juste milieu entre le temps de calcul, les ressources matérielles de notre parc informatique et la qualité de l’image pour restituer l’ensemble des détails et l’ambiance lumineuse avant la deadline, pour que le film soit diffusé un jour. Dans le cas de Polaris, pour les vacances scolaires de février 2015.

Pour ce spectacle d’animation, cette phase de rendu n’est pas anodine, car nous générons des images en « Ultra Haute Définition », aux normes « Fulldome », soit des images en 4 000 pixels x 4 000 pixels.

Pour s’adapter au marché international, ce film de 28 minutes est diffusé à une cadence de 30 images par seconde.

Enfin, parce que le film est en relief, il nécessite 2 flux, un pour chaque œil.

En quelques chiffres, cette production représente :

  • 50 400 images pour la version traditionnelle, 100 800 images pour la version relief.
  • Une moyenne de 12 minutes de calcul par image, soit 1 330 jours pour un seul cluster de calcul, 3 mois pour notre ferme de rendus.
  • Près de 5 To de données générées -> à stocker, gérer et sécuriser.
  • Plus de 6 000 capsules de café, sur 10 mois de production.

Le savoir-faire 3D Emotion

Polaris est notre 5e projet de spectacle fulldome.

Forts de notre expérience dans la mise en scène de films immersifs, nous adaptons et développons des outils pour répondre au mieux aux besoins de ce type de production.

Pour cette réalisation, nous avons affiné et optimisé l’objectif de notre caméra virtuelle. Elle nous permet d’obtenir une projection pour l’immersif, avec un relief perçu sur l’ensemble de la voûte.

Image dite « fish-eye », norme pour les films diffusés sur une voute

Ce procédé reste encore unique pour les productions fulldomes en France, et à notre connaissance en Europe. Les autres productions se contraignent à un effet relief dans la direction de l’action, ce qui atténue la sensation d’immersion proposée par la voute.

Polaris est encore un peu jeune pour en tirer des chiffres significatifs, mais il a été très bien accueilli par le public du planétarium dès sa sortie.

Déjà acquis par les planétariums de Dijon, Ager (Espagne) et Ventspils (Lettonie), il vient de remporter le Audience Award (Prix du Public) au festival fulldome international de Brno en République Tchèque.

3D Emotion vous invite à en découvrir le trailer sur notre site Internet : Polaris Trailer

Crédits :
production : planétarium saint-etienne
direction : Éric Frappa (Planétarium de Saint-Étienne)
scénario : Jean-Marc Bouzigues Éric Frappa (Planétarium de Saint-Étienne)
direction artistique 3D & design graphique : Damien Maugin (3D Émotion)
modélisation, textures & lumières : Damien Maugin, Bastien Balandras, Jérémy Mathecowitsch, Vincent Arrouy (3D Émotion)
skinning & morphing : Stéphane Bertrand (3D Émotion)
animation & motion capture : Bastien Balandras, Damien Maugin (3D Émotion)
recherche & développement : Stéphane Bertrand, Nicoulaïe Vernouillet-Mula (3D Émotion)
enregistrement, son et mixage : Romain Noiret (Audio Pigment)
musique originale : Audio Pigment
voix : James Hibernatus : Damien Laquet & Vladimir Chekov : Léo Morfun
capture Sky Explorer v3 : Laurent Asselin (Planétarium de Saint-Étienne)
crédit images : NASA/The Hubble Heritage Team (STScI/AURA) ESA/G. Neukum (Freie Universität, Berlin)/Bill Dunford